Une suite après l’ÉPA

Lorsqu’un enfant arrive en fin de scolarité ou lorsqu’une sortie se profile, la suite de son parcours est longuement discutée avec le jeune, sa famille et le répondant du service placeur d’aide à la jeunesse. Nous travaillons ensemble sur un projet porteur et des contacts sont entrepris pour le concrétiser. Dans la plupart des cas, un élève terminant son parcours scolaire à l'ÉPA quitte l'internat.

Réunir les conditions favorables à sa réinsertion

1. Identifier les alternatives

Dans un premier temps, il s’agit découvrir les possibilités qui s’offrent à l’élève. Tests d’orientation professionnelle et stages font partie des outils utilisés pour y parvenir.

2. Définir son lieu de vie futur

Puis une liste des domiciles envisageables est dressée. Le jeune va-t-il aller vivre chez ses parents, dans une famille, dans une structure d’accueil, dans une autre institution? La nouvelle résidence détermine souvent le lieu dans lequel les apprentissages vont être poursuivis.

3. Mener des recherches concrètes

Des contacts sont ensuite entrepris pour mettre en œuvre le projet du jeune, auprès d'entreprises en vue d'un apprentissage, de centres de formation spécialisés ou éventuellement d'ateliers protégés. Un complément d’acquisitions scolaires peut aussi être organisé tout au long de la dernière année de placement.

4. Préparer à quitter l’ÉPA

La séparation est un moment émotionnellement intense, aussi bien pour l’enfant ou le jeune que pour les adultes qui l’ont accompagné à l’ÉPA. Elle est discutée et préparée.